• Les nouvelles de France Nature Environement

    Dans le flot des nouvelles, ma petite sélection du moment...


    OGM : le Luxembourg suspend à son tour la culture du maïs MON810

    [31.03.2009] [Agriculture, Biodiversité, OGM]

    FNE salue cette décision du Grand Duché qui devient donc le cinquième pays, après l’Autriche, la France, la Grèce et la Hongrie, à interdire temporairement sur son territoire la culture du maïs OGM MON810, en application de l’article 23 de la directive 2001/18/CE.

    Le ministre de la Santé, Mars Di Bartolomeo, a annoncé cette décision lors de la journée "Luxembourg et Grande Région sans OGM", qui s’est tenue le dimanche 22 mars 2009 à Luxembourg Ville, en présence notamment de Benoît Lutgen, ministre de l’Agriculture et de l’Environnement de la Région Wallonne, et des représentants des 78 communes sans OGM du Luxembourg (soit deux tiers des communes du Luxembourg).

    Agrocarburant E 10 : une arnaque pour le consommateur et pour l’environnement

    [31.03.2009] [Général, Agriculture, Energie, Transports, Lobbying & actions juridiques]

    A compter du 1er avril, les automobilistes pourront se servir en SP 95 – E 10 : en pleine semaine du développement durable,le sommet du greenwashing est atteint !

    E10 : un carburant pas vert et à côté de ses pompes !

    Malgré la multiplication des rapports (FAO, OCDE, Commission européenne..) sur les dangers des agrocarburants, la France a choisi de prendre de l’avance sur les objectifs européens en distribuant un carburant que l’Allemagne vient d’interdire.

    Pour Sébastien Genest, président de FNE : « L’E 10 n’a rien de bio ! Les sénateurs viennent d’ailleurs d’inscrire dans la loi l’expression « agrocarburant » en lieu et place de « biocarburant ». Utiliser des plantes alimentaires pour remplir l’estomac des voitures, plutôt que celui des Hommes ne permet pas de répondre aux dérives de l’agriculture intensive et à la faim dans le monde… »

    E 10 : un mauvais poisson d’avril


    Arnaud Gossement, porte-parole de FNE ajoute : « En pleine semaine du développement durable, autoriser l’E10 un 1er avril relève d’une mauvaise blague. L’E 10 n’est bon ni pour la planète, ni pour le portefeuille. L’ E10 coûtera sans doute le même prix que le SP 95 actuel mais il en faudra davantage pour rouler autant… En réalité, l’E 10 est une offre inutile à une demande inexistante, le tout pour un résultat négatif ».

    Le développement des agrocarburants pose un problème éthique majeur : un plein de 4x4, c’est 250 kg de céréales, soit la ration d’un homme pendant un an. France Nature Environnement rappelle que plus de 850 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim.

    Non au Cruiser : déjà 35 000 signatures !

    [27.03.2009] [Général, Agriculture]

    35 000 personnes déjà mobilisées contre le Cruiser : tel est le message adressé aujourd’hui par France Nature Environnement à Michel Barnier, Ministre de l’agriculture. FNE demande l’interdiction de l’insecticide Cruiser, dangereux pour les abeilles, et l’application immédiate du plan Ecophyto 2018. Parallèlement à cette mobilisation de l’opinion publique, FNE conduit une action en justice pour obtenir l’annulation de l’autorisation du Cruiser.

    Cette pétition a été initiée par France Nature Environnement (FNE) en décembre dernier pour demander :
    - d’interdire immédiatement le Cruiser
    - de mettre en œuvre, sans retard et avec la plus grande vigilance, le plan Ecophyto 2018 issu du Grenelle de l’environnement, qui prévoit la réduction de 50% de l’usage des pesticides

    Utilisé en France depuis janvier 2008 en enrobage de semences de maïs, le Cruiser (produit proche du Gaucho et du Régent), est un insecticide classé « dangereux pour l’environnement, dangereux pour les abeilles, les oiseaux et les mammifères sauvages et très toxique pour les organismes aquatiques ».

    Ces dernières années, de fortes chutes des effectifs de pollinisateurs (plus de 1000 espèces en France) ont été constatées partout dans le monde. Les abeilles sont particulièrement touchées, avec une mortalité annuelle de 30 à 40 % et des exemples quotidiens de destruction totale des populations dans les ruchers.

    Est-ce au moment où les abeilles sont en danger qu’il faut encore ajouter de nouveaux poisons dans leur alimentation ?

    Claudine Joly, en charge du dossier à FNE, rappelle que : « 35 % du tonnage mondial d’aliments végétaux (fruits, légumes…) et la survie de plus de 80% des espèces végétales dépendent directement de la pollinisation par les insectes ! »

    Pour Jean-Claude Bévillard, chargé des questions agricoles à FNE : « La réduction de moitié de l’usage des pesticides est une nécessité sur le plan agricole, alimentaire, sanitaire et environnemental. C’est aussi une attente forte de la société, comme en témoignent les 35 000 signatures recueillies à ce jour. Seule une décision politique permettra aujourd’hui d’atteindre cet objectif. »

    FNE avait déposé en février devant le Conseil d’Etat une requête demandant la suspension de l’autorisation du Cruiser. L’ordonnance du 23 mars 2009 a rejeté cette requête et condamné FNE à verser la somme de 3000 Euros à la société Syngenta, productrice de l’insecticide.

    Une procédure sur le fond (recours en annulation) est toujours en cours auprès du Conseil d’Etat.


    FNE poursuit son combat contre les pesticides, signez la pétition !

    « 23 mars 2009: lundi noir « bloody monday »Ostara Easter Pâque et la fête des arbres »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :